L'amour poursuit l'Etre aimé, il aspire à Lui, Le cherche...

 La belle mais douloureuse aventure de notre petit cyprès se poursuit :  

"Mais lui toujours on le laissait de côté."

 

Tantôt il était trop grand, ou bien trop petit

Pourtant n'importe où, il voulait bien aller

Tout ce qu'il espérait c'était d'être là avec Lui

Oh oui, si près, si près de Lui.

 

D'un manche à balai, il se serait bien contenté

Pour ramasser la poussière dans le sanctuaire

Cela aurait fait tout à fait son affaire.    

 

 

E

n peu de temps, La Sainte Demeure fut achevée

Chacun avait fini par trouver son endroit

Ils avaient entièrement épuisé le tas de bois

Et lui, le petit cyprès tout seul s'était retrouvé.

 

Il se sentit alors tout à fait abandonné

Il en était presque complètement désespéré

Etait-ce bien la peine d'avoir ainsi rêvé

Et de s'être pour Dieu à ce point renoncé.

 

Dans un coin de la colonnade, finalement ils l'ont relégué

L'endroit était à l'écart, un peu isolé

Ce n'était pas vraiment pour lui déplaire

                        Une poutre de bois par terre, on peut toujours venir s'y reposer.

 

Un jour, il les vit approcher!

Mais oui, il les reconnaissait, c'étaient bien eux

Joseph, la Petite et l'Enfant, il n'en croyait pas ses yeux

Enfin il était là de nouveau si près, si près de Lui.

 

Il était sûr qu'ils l'avaient reconnu eux aussi

Quand on aime avec les yeux du coeur

On a beau être tout défiguré de l'extérieur

L'Amour, s'Il est vrai, ne peut pas se tromper.

 

A

insi trois fois par an, il revoyait l'Enfant el ses parents

Toujours au même endroit ils aimaient venir se retirer

Le petit cyprès était tout à fait comblé

Tout ce qu'il voulait c'était d'être si près, si près de Lui.

 

Quand Il fut grand, le Petit, Il a continué

C'est là qu'Il venait enseigner ses disciples

Les foules aussi accouraient pour L'écouter

Le petit cyprès toujours au meilleur endroit était placé

Car c'est sur lui qu'Il s'asseyait pour leur parler.

 

Les gens étaient tout bouleversés de ce qu'Il disait

 

A Suivre...

* Conte écrit par une moniale d'Orient